16/05/2008

Gawain et Marie - Paris

  • Gawain ? Tu m'écoutes ? Tu es de nouveau loin !

Il cligne des yeux et me regarde avec son air d'enfant perdu comme à chaque fois qu'il émerge du passé.

  • Je suis désolé, parfois mes souvenirs me font oublier tout le reste.

  • Tu sais que je pourrais m'offusquer de telles paroles ?

Je le sens gêné, il grimace.

  • Marie…

  • Je plaisante. Sandra vient de m'appeler, le Thalys a du retard, ils ne seront pas là avant une demi-heure.

Galvin fronce les sourcils, il a l'air inquiet que je lui trouve de plus en plus depuis que nous sommes allés chez mon père.

  • Le Thalys en retard ? Voilà un événement assez rare pour être souligné.

  • Tu ne penses tout de même pas que ça ait un rapport avec les autres ?

  • Je n'en sais rien, Marie. A vrai dire, je commence à me demander si je ne les sous-estime pas dans ce qu'ils sont capables de faire. Le monde moderne ne leur a jamais posé un problème, bien au contraire. Il n'y a qu'à voir la facilité avec laquelle ils ont su manipuler les foules au cours des deux cent dernières années.

Je ne dis rien, repense à la suite de l'histoire de Cassandre. Cette femme cruelle qui a bafoué tout ce que en quoi nous croyons, nous les wiccan.

13:53 Écrit par Masque dans Cycle 1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.