02/02/2007

Conwenna face à Jerôme

Je rejoins Gawain dans le salon après avoir fini de boucler mon sac pour le week-end qui s'annonce. Je sais qu'il songe encore à l'histoire de Cassandre dans la domus du Cercle d'Hermes et aux conséquences de ce qu'elle a découvert dans la bibliothèque de l'endroit. Le cercle a payé cher son comportement orgueilleux, car toutes ses domus finirent par être détruites par les ombres. Je sais qu'il revit l'interrogatoire de Jocaste, je ne sais pas si je dois lui parler du rêve que j'ai fait cette nuit. Je rêve d'une cité qui se chevauche dans le temps, de trahison, d'une wiccan qui s'apprête à rencontrer le même destin que clui de Cassandre. Mais, contrairement aux rêves que j'ai de Maritza ou du passé, ceux-ci sont troubles et je ne sais qu'en penser. Je me place près de Gawain et le rejoint dans sa transe…

Durant la journée, Cassandre visite la domus comme si elle était effectivement chez elle. Tout ceux qui tente de l'arrêter se font sermonner par Jocaste. La jeune femme visite ainsi la bibliothèque de la fondation, les laboratoires, les salons où les thaumaturges reçoivent leurs invités.

Malgré les avertissements de Jocaste, deux gardes tentent d'arrêter Cassandre lors de ses pérégrinations. Non content de les tuer, elle met sa menace à exécution et devant les servants mortels et servantes, elle sort le domitor des deux imbéciles de sa torpeur et l'oblige à se rendre dans le jardin où ses pouvoirs se sont révélés, causant inévitablement la destruction du vampire et provoquant l'effroi parmi le personnel. Lorsque le soir tombe, Cassandre est dans la bibliothèque, étudiant tout ce que l'ordre possède sur Ayngean et va de surprise en surprise.

Alors qu'elle est plongé dans ses lectures, la porte de la bibliothèque s'ouvre à la volée, laissant la place à un Jérôme de De Khudil fou furieux.

-Comment avez-vous osé ?

-Bonsoir Jérôme… Je suis désolée pour votre apprenti, mais je n'ai pas pour habitude de menacer en l'air.

-Par les cent mille démons, qui êtes-vous donc ? Vous m'avez parlé durant la journée ! Vous avez trouvé nos havres sans même vous déplacer ! Quelle genre de femme êtes-vous ?

Cassandre referme le livre qu'elle consultait et se lève droite face à Jérôme de De Khudil.

-Je suis Cassandre Descrieux, dépositaire du savoir de Bou Chougga, en moi coule la science de l'orbe d'Amberus et j'ai franchi déjà une fois la porte de la salle des Trois Piliers pour me retrouver face à Lachésis !

A l'énoncé de ces paroles, Jérôme recule d'un pas comme si la foudre venait de tomber à ses pieds. Son assurance semble envolée et une crainte manifeste se lit sur son visage.

-C'est impossible ! Comment pourrais-tu être dépositaire du savoir d'un monde dont tu n'es pas issue ?

-Et la lampe de Farlandia, Jérôme de De Khudil, l'aurais-tu oubliée ? Tu as pu juger que je savais l'utiliser, or à moins d'être en possession d'un rituel aléatoire, seuls certaines personnes issues de Ayngean savant comment fonctionnent ces lampes !

Jérôme de De Khudil devient de plus en plus blème. Il regarde Cassandre d'un œil noir.

-Jocaste n'arrête pas de crier comme une folle que vous êtes celle que les prophéties des parchemins de la folie annonçaient. Je ne peux me résoudre à ce que cela soit vrai, car cela signifierait qu'une guerre auquel nul n'est préparé dans le cercle est sur le point d'éclater.

Cassandre ne dit rien, pourtant les paroles du Praetor trouve un écho lointain en elle.

Comme à chaque fois, la vision de ce qui s'est déroulé dans la domus du Cercle Hermès s'arrête ici. Je sais depuis peu que c'est lié à ces fameux parchemins, leur seule évocation de ces mystérieux parchemins cause un trouble chez Gawain que je n'explique pas encore. J'ai beau le questionner à ce sujet, il reste de marbre et refuse de me répondre sous prétexte que je ne suis pas encore prête pour cela. Cette attitude m'agace, mais je reste stoïque et revient à la charge d'un autre côté, je finirai pas par lui faire cracher ce qu'il sait à propos de ces écrits qui le troublent tant.

Fin de la première partie

10:52 Écrit par Masque dans Cycle 1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.