29/12/2006

Conwenna au harem

L'arrivée de Conwenna dans le harem d'Abbas al-Ashrouf ne se passe pas sans heurts. La jeune fille a toujours eu un tempérament rebelle et les semaines passées en bateau sous la surveillance des gardes blancs et des prêtresses n'a pas amélioré son humeur, pas plus que d'être vendue en place publique, sa nudité exposée au regard de tous. Elle hurle comme une possédée lorsque les portes du palais al-Ashrouf se referment derrière elle, clame sa liberté, son droit à une existence de son choix. Trois eunuques essayent de la maintenir tranquille, elle en blesse deux à la machoîre et éborgne presque le troisième. C'est à ce moment qu'apparaît Selim, le chef des eunuques qui sera le guide et l'artisan de la réussite de Conwenna au sein du sérail. C'est Selim qui prononce la phrase qui va glacer la jeune fille jusqu'aux os : "qu'as-tu ? Tu voudrais retourner vivre dans ton petit village de Glennan, et être l'épouse d'un de ces marins aventuriers qui ne sont chez eux que pour engrosser leur femme. Ici, tu vas vivre une vie de volupté et si tu donnes un enfant au maître, tu seras d'autant mieux traitée… Crois-moi, même les célestes ne sont pas aussi bien traitées que les femmes de ce gynécée. Mais si tu souhaites sortir d'ici sans la permission du maître, alors fais la paix avec toi-même et apprête-toi à sentir le sabre qui décollera ta tête du reste de ton corps." Conwenna doit bien se résigner, c'est vivre dans ce harem ou mourir immédiatement. Un court instant, elle se demande si la mort n'est pas préférable à cette vie qui l'attend, mais alors une vision l'envahit alors qu'elle traverse la cour menant au dortoir des nouvelles venues, elle voit la terrasse des appartements de la première favorite du maître et comprend qu'un jour ce sera elle qui y vivra. Je régnerai en souveraine sur cet endroit, je le sais, je le vois. Elle comprend aussi que ce n'est pas en ruant dans les brancards qu'elle parviendra à ses fins, alors elle décide de ne plus se rebeller et accepte tous les enseignements du harem.

13:08 Écrit par Masque dans Cycle 1 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

16/12/2006

Souvenirs de Cassandre 3

Ealish a été choisie ! Elle partira comme Céleste à Kulab, Conwenna n'est pas jugée assez puissante par le prêtre. Elle restera servante au temple pendant une année avant d'être à nouveau examinée. Ealish lui cache quelque chose, elle en est sûre. Elle a passé les épreuves avec une facilité déconcertante. Quoiqu'il en soit, le navire des prêtres viendra la prendre à l'été prochain, tandis qu'elle, Conwenna, restera au temple pour servir le prêtre. La vie est injuste ! Un an a passé, mais Conwenna ne satisfait toujours pas. Le prêtre semble désolé, il peut la renvoyer à la vie courante du village, mais il va trouver le père de la postulante. Kulab peut avoir une fonction pour Conwenna, après tout, elle possède le pouvoir en elle, il n'est juste pas assez éveillé pour qu'elle puisse s'en servir. Il n'en sera pas de même pour ses enfants, si elle s'accouple avec un des prêtres. Deux cent pièces d'or contre la renonciation des droits parentaux. Deux cent pièces d'or qui permettront à son frère de s'établir et à son père de faire affaire avec les trois sœurs d'Ygria dont le commerce d'étoffe commence à prendre de l'ampleur. Le père demande un délai de réflexion, le prêtre lui laisse jusqu'au matin. Au chant du coq, le père signe l'acte de renonciation en présence du prêtre, du Yarl et du scribe, désormais Conwenna appartient à Kulab où elle sera intégrée au Gynécée. Trois jours plus tard, un autre navire de Kulab accoste et les visages de fer entraînent une jeune fille aux rêves brisés vers son destin. Le navire n'arrivera jamais à Kulab. Après des semaines de voyage, il fait halte à Farlandia et Conwenna et ses compagnes d'infortune sont débarquées pour être vendues en place publique. Le gynécée de Kulab n'a jamais eu besoin d'eux. Un tel endroit ne peut être réservé qu'aux Célestes et aux Bardes accouplés selon les ordres des prêtres. La vente des postulants rejetés permet aux prêtres de faire gonfler les caisses de Kulab. Cette pratique est vieille de plus trente ans. Le Haut-roi précédent n'en a jamais eu vent, pas plus que celui-ci. Après tout, qui oserait enquêter sur les prêtres ? Ne sont-ils pas le second pouvoir en Ayngean ? Conwenna est achetée par l'intendant d'Abbas al-Ashrouf, un des trois maîtres de Farlandia. L'ancêtre d'Abbas al-Ashrouf fut un des premiers caravaniers venu d'Ohr à s'être installé à Farlandia et y avoir créé un comptoir avec trois autres marchands. Ce comptoir devint très vite populaire, surtout à cause des marchandises exotiques que l'on y vendait. Peu à peu, le comptoir devint marché, le marché un carrefour commercial, le carrefour commercial une ville franche. Le Haut-roi Caedmon finit par reconnaître Farlandia comme port de commerce et y autorisa les marchés aux esclaves pour faire pression sur ceux du Maraskan, généralement "oublieux" de verser les taxes exhorbitantes qui les autorisent à vendre des êtres humains.

21:45 Écrit par Masque dans Cycle 1 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |