29/12/2006

Conwenna au harem

L'arrivée de Conwenna dans le harem d'Abbas al-Ashrouf ne se passe pas sans heurts. La jeune fille a toujours eu un tempérament rebelle et les semaines passées en bateau sous la surveillance des gardes blancs et des prêtresses n'a pas amélioré son humeur, pas plus que d'être vendue en place publique, sa nudité exposée au regard de tous. Elle hurle comme une possédée lorsque les portes du palais al-Ashrouf se referment derrière elle, clame sa liberté, son droit à une existence de son choix. Trois eunuques essayent de la maintenir tranquille, elle en blesse deux à la machoîre et éborgne presque le troisième. C'est à ce moment qu'apparaît Selim, le chef des eunuques qui sera le guide et l'artisan de la réussite de Conwenna au sein du sérail. C'est Selim qui prononce la phrase qui va glacer la jeune fille jusqu'aux os : "qu'as-tu ? Tu voudrais retourner vivre dans ton petit village de Glennan, et être l'épouse d'un de ces marins aventuriers qui ne sont chez eux que pour engrosser leur femme. Ici, tu vas vivre une vie de volupté et si tu donnes un enfant au maître, tu seras d'autant mieux traitée… Crois-moi, même les célestes ne sont pas aussi bien traitées que les femmes de ce gynécée. Mais si tu souhaites sortir d'ici sans la permission du maître, alors fais la paix avec toi-même et apprête-toi à sentir le sabre qui décollera ta tête du reste de ton corps." Conwenna doit bien se résigner, c'est vivre dans ce harem ou mourir immédiatement. Un court instant, elle se demande si la mort n'est pas préférable à cette vie qui l'attend, mais alors une vision l'envahit alors qu'elle traverse la cour menant au dortoir des nouvelles venues, elle voit la terrasse des appartements de la première favorite du maître et comprend qu'un jour ce sera elle qui y vivra. Je régnerai en souveraine sur cet endroit, je le sais, je le vois. Elle comprend aussi que ce n'est pas en ruant dans les brancards qu'elle parviendra à ses fins, alors elle décide de ne plus se rebeller et accepte tous les enseignements du harem.

13:08 Écrit par Masque dans Cycle 1 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

je manque de temps pour l'instant mais je tenais absolument à te faire connaître mon contentement de ton retour
je reprendrais le temps de venir te lire ...

Écrit par : Pommefraise | 04/01/2007

content de te compter toujours parmi mes lecteurs, Pomme Fraise. Je devrais garder le rythme d'un épisode semaine en priant pour que la muse ne se barre pas entretemps.

Écrit par : le doge | 04/01/2007

Les commentaires sont fermés.