16/08/2005

Chapitre 7 : Cassandre et le cercle d'Hermès

Chapitre 7 : Cassandre et le cercle d'Hermès

 

Lorsque Marie descend pour m'aider à préparer le dîner, je suis toujours plongée dans mes réflexions. Alors que nous nous affairons en cuisine, je lui raconte la visite de mon père et les conclusions que j'ai tirées de ce qu'il m'a dit lors de notre affrontement. Car, malgré son départ "digne", c'était bien un affrontement et, surprise, j'ai gagné. Mon compte-rendu pousse Marie à se décider à aller trouver son propre père pour qu'il lui en dise un peu plus. Ses congés se terminent et elle doit rentrer à Paris après-demain, jeudi, mais elle se demande si elle ne va pas déjà rentrer un jour plus tôt afin d'avoir une conversation avec l'homme qu'elle a banni de son existence depuis dix ans.

 

Lorsque Bruno arrive, nous passons à table. Au début, je reste silencieuse, puis je leur révèle enfin les événements du parc et ma rencontre avec Theobaldus. Marie reste sans voix, les mains de Bruno se mettent à trembler lorsqu'il réalise la portée des faits en question.

 

-         Il faut que nous en apprenions le plus possible sur Cassandre. Elle semble devenir une des pièces maîtresses de la lutte dans laquelle nous nous engageons.

-         Je suis d'accord avec Bruno. D'après ta vision du parc, les ombres sont devenues plus fortes depuis la fin du Premier Empire, Il se peut que Cassandre ait également un rapport avec cela. Surtout, si elle est devenue leur maîtresse.

 

J'approuve en silence et me lève pour aller chercher le registre. "Connais ton ennemi mieux que toi-même.", j'ignore de qui est cette phrase, mais dans le cas présent, elle est tout à fait de circonstance. Je m'installe dans le canapé, Marie vient s'asseoir à côté de moi, Bruno rapproche un des fauteuils pour se rapprocher. Je prend une longue inspiration et ouvre le journal.

 

Casimir Maleyvi, nouvel apprentissage

        Etonnée de trouver le maître de Jannée à cet endroit, elle lui demande la raison de sa présence. Il lui répond qu'elle a trop de talent et de pouvoir que pour être guidée dans la magie par une créature appartenant au monde des Feys, qu'il a de plus grands projets pour elle, des desseins qui lui permettront d'atteindre la connaissance complète de soi et de ses pouvoirs.

        Intriguée par ce discours, elle lui demande ce qu'il sait de la magie, des wiccas et des sorcières. C'est alors qu'il lui révèle son secret, il appartient au monde de la nuit car il est un vampire créé par un individu nommé Marcellus et instruit au sein du cercle Calebros, plus communément appelés "les thaumaturges" et il se propose de continuer sa formation. C'est alors que Cassandre comprend qui est la mystérieux ami qui lui a fait don de tous ces livres d'occultisme, elle saisit également que cette opportunité ne se présentera pas deux fois et accepte la proposition de celui qui a toujours été son protecteur.

        Apprendre la magie avec Casimir se révèle très différent d'avec la dryade. Fini les cycles de la lune et les fêtes de la wicca, le vampire ne s'encombre pas de tels détails. Sa magie est puissante et son enseignement ne tolère pas l'échec. Les appétits sexuels de la jeune fille sont également une source d'amusement pour Maleyvi qui encourage sa protégée à vivre pleinement son existence de femme sans subir la contrainte de la maternité.

        Pendant quatre années, Cassandre va provoquer de nombreuses surprises chez son mentor. Tout d'abord, son aisance avec la magie et la réussite d'actions exceptionnelles chez une novice. Ensuite son aptitude à être en communion avec la foudre. Ce que le seigneur thaumaturge avait remarqué en juillet 1723 se confirme, son élève a beaucoup plus de potentiel que n'importe quel autre mortel. Pourtant, elle n'appartient pas à la "famille" des mages tels que ceux suivant les traditions l'entendent. La magie de Cassandre est plus brute, plus "animale", venant d'une source que Maleyvi a du mal à identifier.


09:33 Écrit par Masque | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Je suis revenue Je te lis. J'ai du retard (hum, quelques épisodes !). Bibises d'étoiles. Super musique.

Écrit par : Nicky | 16/08/2005

la famille est bien rentrée ? la musique est "clair de Lune" de Debussy...

Écrit par : le doge | 17/08/2005

Les commentaires sont fermés.