18/07/2005

une semaine plus tard

Une semaine déjà que grand-mère s'est éteinte, l'enterrement fut sobre. Tout était planifié depuis longtemps. Par contre, mon choc a été d'apprendre qu'elle avait rédigé un testament dans lequel elle me lègue quasi tous ses biens et la maison. Ça me tourne la tête, me voilà propriétaire d'une maison des Marolles à 25 ans, et je ne parle pas de l'argent qu'elle a déposé sur un compte à mon nom et dont j'ignorais tout.

Les parents ont juste envoyé des fleurs, ils en ont rien à foutre qu'elle soit morte, qu'ils aillent au diable, je ne leur demande rien. J'ai une multitude de papiers à classer à présent. Faire le tri de ses affaires, les emballer, sans compter le grenier. Misère, rien que d'y penser je vais en avoir pour des semaines !

J'ai fini de trier les vêtements et de les emballer. Grand-mère voulait que ça aille à des œuvres qu'elle a désigné, j'ai tout été porté moi-même. Le coffre de la mini était plein à craquer, Bruno m'a proposé sa camionette, mais j'ai préféré refuser, faire cette démarcha avec la voiture qu'elle m'avait aidée à acheter c'est lui rendre une forme d'hommage muet.

J'ai eu des nouvelles de Marie, une amie qui vit à Paris, elle était en déplacement ans le sud et s'excuse de ne pas être venue aux funérailles. Grand-mère l'aimait beaucoup et c'était réciproque. Grand-mère avait toujours une place à table pour elle lorsqu'elle vivait ici à Bruxelles et qu'elle étudiait la psycho. On a commencé par être voisines de chambrée, on a fini colocataires. Kokoteuses comme on dit ici. Souvent, grand-mère nous disait que nous lui rappelions Eileen et Marion… Nous n'avons jamais su qui c'était…

Marie pense venir passer quelques jours à Bruxelles pour m'aider à explorer le grenier. On fera ça certainement le week-end de Pâques, le premier sans grand-mère.

Le tri des papiers m'a appris une chose folle, grand-mère possédait un terrain en Italie. Apparemment un leg qui lui viendrait de sa mère. Elle ne m'en avait jamais parlé. Les papiers sont en italien, je vais demander à Marie des les lire et de les traduire lorsqu'elle sera là, elle le parle couramment. J'ai aussi trouvé des photos d'époque, on y voit une maison somptueuse dans un paysage de cinéma. Je me demande où cela peut être ? Faudra que je téléphone au notaire pour voir s'il sait quelque chose à ce sujet. Si le terrain était la propriété de grand-mère qui en a hérité ?

Le notaire est resté vague au sujet de l'Italie. Il m'a dit qu'il n'avait pas encore le droit de m'en parler, que grand-mère avait laissé des instructions suite à une dispute avec mon père. Une dispute qui date de presque 8 ans, l'époque où ils sont partis s'installer en Floride. L'époque où j'ai "choisi mon camp" comme dirait mon père. Je sens un secret de famille là-dessous, mais lequel ?

J'ai eu Marie au téléphone, elle était toute excitée lorsque je lui ai parlé de cette histoire. Elle qui adore les mystères, le peu que je lui ai dit lui a déjà permis d'échaffauder mille et une théories plus abracadabrantes les unes que les autres. Elle m'a confirmé pour Pâques et va peut-être rester toute la semaine. Ce serait bien, je n'ai rien à faire pendant les vacances scolaires sinon aller chercher de la documentation pour mes élèves. Malgré tous ces événements, qui le croirait, je suis à jour dans mes cours et dans mes corrections…







10:37 Écrit par Masque dans Cycle 1 | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Merci Merci pour tout ces instants plaisants à te lire. C'est une vraie joie. Je passe ici chaque jour te lire, ça ne me procure que du positif. Pour cette raison, mon esprit a créé une réelle dépendance à ton histoire...
J'aimerai présenter ton blog sur le mien via un post et mettre ton blog dans mes liens, y vois-tu un inconvénient?
Au plaisir de te lire

Écrit par : Un bout de rêve | 07/09/2005

Les commentaires sont fermés.